Techno / High-Tech

AMD va mettre la puissance de ses puces graphiques au service des smartphones de Samsung

Que cela soit en fin d’année dans les potentiels successeurs des Galaxy Note et Galaxy Fold, ou l’année prochaine pour les Galaxy S, nul ne le sait quand il arrivera vraiment. Ce qui est sûr, c’est que la prochaine puce haut de gamme de Samsung pour smartphones sera bien la première à intégrer un GPU AMD. L’Exynos 2100 tout juste annoncé est donc le dernier à intégrer un « simple » Mali, d’ARM.

Cette information est d’autant plus importante qu’il ne s’agit pas d’une rumeur, mais bien d’une annonce officielle de la part d’un ponte de Samsung Electronic à la fin de la conférence de lancement de l’Exynos 2100 – la toute première « keynote » semi-conducteur de l’histoire de Samsung. C’est par la bouche de Inyup Kang, président et General Manager de Samsung Electronics que la nouvelle a pris corps.

Le partenariat entre les deux entreprises était certes connu, mais il s’agit de la première communication publique de Samsung à ce sujet, de la première officialisation d’un produit.
Si des informations tablaient l’an dernier sur l’arrivée de la première puce en 2021, la pandémie actuelle a peut-être repoussé les plans – impossible d’être certain.

Mais qu’il s’agisse de la fin 2021 ou du courant 2022, on sait désormais que la prochaine puce haut de gamme de Samsung intègrera un GPU AMD. Si la déclinaison mobile d’AMD est au niveau de son architecture de cartes pour PC, cela pourrait mettre un grand coup de pied dans la fourmilière.

AMD domine le monde du jeu

Si les GPU Nvidia sont toujours les plus puissants du marché, les dernières cartes Radeon RX6000 d’AMD ont, en à peine une génération, presque rattrapé les Geforce. RDNA s’est avéré une franche réussite et permet à AMD à la fois de contrôler le marché des consoles de salon pour la seconde génération consécutive, mais aussi de propulser les serveurs de Google Stadia.

Or, c’est dans le domaine graphique que les différences entre les puces dédiées au monde Android et les puces Axx d’Apple sont les plus fortes. Le contrôle total sur le matériel et le logiciel qu’exerce Apple sur son écosystème lui permet d’offrir les meilleures performances. Pour l’heure, la seule réplique de Qualcomm, leader des SoC haut de gamme, est son programme Elite Gaming et ses drivers haut niveau que l’on peut mettre à jour via une application disponible dans le Play Store.

Si l’architecture d’AMD s’avère au niveau des attentes et permet au futur Exynos de se démarquer (notamment des Snapdragon), cela permettrait à la galaxie Android de pouvoir reprendre l’avantage sur Apple en matière de puissance graphique. Un pari moins hasardeux qu’il n’en a l’air : après tout Qualcomm a déjà réalisé cet exploit en son temps avec l’arrivée d’Adreno en 2009. Une technologie de puce 3D issue des cartes Radeon… d’AMD.

Source : conférence de presse Samsung Exynos 2100




Source link