Sécurité

Apple et Google renoncent à écouter nos conversations avec Siri et Google Assistant


Google et Apple mettent le holà. Les deux sociétés ont annoncé suspendre les écoutes par des humains des enregistrements tirés de l’utilisation de l’Assistant et de Siri. Apple arrête le programme dans le monde entier, tandis que Google stoppe cette pratique seulement en Europe et pour trois mois.

Des fuites d’enregistrement en Europe

Google a expliqué à CNBC qu’il mettait fin à cette pratique sur le vieux continent, le temps d’enquêter sur la fuite d’enregistrements de conversation en néerlandais. Johannes Caspar – le commissaire à la protection des données de Hamburg (Allemagne) – avait ouvert une procédure à l’encontre de Google, avant que la société lui assure suspendre son programme. Il avait notamment émis des doutes sur le fait qu’il soit compatible avec la loi européenne sur le sujet.

De son côté, Apple explique à TechCrunch suspendre cette initiative, mais là dans le monde entier. « Dans une future mise à jour logicielle, les utilisateurs auront la possibilité de choisir de participer cette notation », précise Apple.

Écouter des conversations pour améliorer les assistants

Google et Apple ont été épinglés lors de ces dernières semaines pour avoir fait écouter des extraits de conversations à des humains, contractuels pour ces deux sociétés. Ils pouvaient ainsi entendre des consultations entre patient et médecin, des discussions d’affaire ou encore les ébats sexuels des utilisateurs.

Le but était de savoir par exemple pourquoi l’assistant vocal s’était déclenché sans raison. Aucune des deux marques ne précise dans ses conditions d’utilisation qu’elle peut se servir des enregistrements de ses clients de cette manière.

Sources : TechCrunch, CNBC, AP




Source link