Techno / High-Tech

Apple travaillerait sur un nouveau AirPower et la recharge sans-fil à distance


Nouveau mois, même avalanche de révélations. Mark Gurman vient de dévoiler les intentions d’Apple vis-à-vis des iPad pour la fin d’année et le début 2022. Ainsi, l’iPad Pro pourrait adopter un système de recharge sans-fil, et même la recharge inversée.

Mais le journaliste de Bloomberg a également lâché une petite bombe au détour d’un paragraphe.

AirPower – encore ? – et charge à distance

D’après lui, la firme de Cupertino n’a pas abandonné son exploration des chargeurs sans-fil. Son échec patent et reconnu avec l’AirPower, censé pouvoir recharger un iPhone, une Watch et des AirPods simultanément, n’aurait donc pas signé la fin de son intérêt pour cette technologie.

Les fabricants chinois et les accessoiristes habituels qui gravitent autour des produits Apple proposent d’ailleurs des produits qui n’ont rien à envier au AirPower sur le papier. Ils souffrent d’ailleurs de certains des travers qui ont dissuadé Apple de commercialiser sa solution.

Mais le géant américain ne se limiterait pas à l’unique approche de la charge sans-fil par induction classique, qui impose de poser les appareils sur le chargeur. D’après Mark Gurman, les ingénieurs d’Apple étudient des « méthodes de recharge sans-fil alternatives », qui pourraient fonctionner sur une plus grande distance.

Évidemment, les produits compatibles ne seraient pas lancés avant plusieurs années.

A découvrir aussi en vidéo :

Pour rattraper la concurrence chinoise ?

Cependant, même si Apple s’est cassé le nez une première fois dans le domaine, ses concurrents chinois sont beaucoup plus volontaires dans ce domaine. Au-delà de la recharge sans-fil ultrarapide, ils travaillent à des méthodes de recharge sans-fil sur des distances pouvant atteindre plusieurs mètres.

Lors du Mobile World Congress de Shanghaï, Oppo présentait ainsi en février dernier un appareil capable de recharger un smartphone tenu à quelques centimètres. Mais, ce n’est pas le plus aventureux. Xiaomi dévoilait, lui, en janvier dernier, sa Mi Air Charge, une base, équipé de 144 antennes millimétriques capables d’alimenter différents appareils dans la maison.

Des enjeux techniques et idéologiques

Comme on l’a vu avec l’AirPower, Apple a tendance à ne pas transiger avec la sécurité et l’efficacité thermique de ce genre de produits. Certains acteurs chinois n’ont apparemment pas les mêmes scrupules ou les mêmes problèmes… Les ingénieurs d’Apple trouveront-ils les composants ou matériaux qui réduisent ces soucis ? 

La tâche n’est pas mince, la recharge sans-fil est par principe moins efficace énergétiquement qu’un câble. Elle n’est donc a priori pas particulièrement compatible avec la recherche du moindre impact écologique, qu’Apple met en avant. Après tout, sa recherche d’une neutralité carbone d’ici à 2030 pour toute sa chaîne de production et la vie de ses appareils fait désormais partie intégrante la conception de ses produits.

Des défis techniques et idéologiques, donc. Inconciliables ? Peut-être. Voilà qui nous rend très impatient de voir ce qu’Apple arrivera à développer.

Source : Bloomberg


Source link