Logiciels

Déjà plus de 10 millions de téléchargements pour le StopCovid britannique


L’application britannique de traçage numérique a été lancée le 24 septembre. Plus de six millions de personnes l’ont téléchargée dès le premier jour.

L’application de traçage numérique britannique démarre sur les chapeaux de roue. Lancée tardivement, le 24 septembre, NHS Covid-19 culmine déjà à près de 10 millions de téléchargements, pour plus de 6 millions sur son seul premier jour, a déclaré le gouvernement dans un communiqué officiel. Le Ministère de la Santé se félicite par ailleurs de la bonne note attribuée à l’application sur l’App Store d’Apple (4,5/5) et le Google Play Store (4,1/5).

En tout, plus d’un résident sur six d’Angleterre et du Pays de Galles a téléchargé la nouvelle application. Pour rappel, les applications de traçage numérique ont pour but d’envoyer une notification à leurs utilisateurs, en cas de passage prolongé à proximité d’une personne déclarée comme positive au Covid-19. L’objectif étant, in fine, d’inciter les citoyens à prendre leurs précautions en se faisant tester puis, le cas échéant, en s’isolant.

« C’est un bon début, mais nous voulons que davantage de personnes et d’entreprises soutiennent l’application, car plus nous serons nombreux à la télécharger, plus elle sera efficace », a fait valoir Matt Hancock, le secrétaire à la Santé et aux Affaires sociales, Matt Hancock, pour compléter l’annonce du gouvernement.

Un lancement tardif

NHS Covid-19 vient rejoindre bien tardivement les rangs déjà bien fournis des applications de traçage numérique européennes. Le gouvernement britannique a en effet, et dans un premier temps, exploré un modèle d’application sans la proposition d’Apple et Google, avant de basculer vers leur interface.

Elle aura par ailleurs connu quelques problèmes techniques à son lancement. Près de 60.000 résultats de tests n’ont pu être enregistrés sur l’application jusqu’à ce dimanche. Un correctif a depuis été apporté pour y remédier.

Le Royaume-Uni mène une politique particulièrement stricte pour endiguer la pandémie de Covid-19. Le gouvernement a mis en place des amendes pour les citoyens qui refuseraient de s’isoler, après contamination au Covid-19. Ces dernières peuvent aller de 1.000 à 10.000 livres.

StopCovid, l’application française de traçage numérique lancée le 2 juin, plafonne à 2,3 millions de téléchargements. Jean Castex, le Premier ministre, mais aussi deux autres ministres, Marlène Schiappa et Eric Dupond-Moretti, ont récemment déclaré ne pas l’avoir téléchargée, venant porter un coup d’arrêt supplémentaire à sa crédibilité.


Source link