Logiciels

Donald Trump revient sur Twitter… depuis le compte de la Maison Blanche


Le président américain a publié une vidéo sur Twitter, dont il est pourtant banni, en utilisant un autre compte. Un comportement normalement interdit par la plateforme.

Twitter va-t-il s’attaquer au compte officiel de la Maison-Blanche? C’est grâce à ce même compte que Donald Trump, dont le compte personnel a été banni par la plateforme, vient de mettre en ligne une nouvelle vidéo visant à apaiser les tensions après l’invasion du Capitole. La séquence, dans laquelle le président dénonce les violences de certains de ses partisans, ne sera pourtant pas supprimée, confirme Twitter auprès d’un journaliste de NBC.

Si le contenu de la vidéo ne contourne aucune règle de Twitter, le fait même pour Donald Trump de la publier sur un autre compte pourrait en revanche valoir une suspension du compte officiel de la Maison-Blanche, du moins en théorie. En effet, les règles de la plateformes sont très sévères concernant les utilisateurs suspendus utilisant d’autres comptes pour publier des contenus.

Le compte de la Maison-Blanche ne sera pas sanctionné

“Si un compte a été suspendu définitivement pour infractions graves aux Règles de Twitter, Twitter se réserve le droit de suspendre aussi de manière permanente tout autre compte dont nous pensons qu’il est utilisé par la même personne ou entité dans le but d’enfreindre notre suspension antérieure, indépendamment du moment où cet autre compte a été créé” explique l’entreprise sur son site.

“Vous ne pouvez pas autoriser une personne qui a été définitivement suspendue par Twitter à prendre le contrôle de votre compte, ni à l’utiliser temporairement” complète la plateforme. Une règle qui pourrait donc sur le papier concerner le compte de la Maison-Blanche.

Malgré la sanction évoquée par l’entreprise (une suspension permanente dès la première détection de ce type de contournement), cette dernière a déjà annoncé qu’elle ne prendra pas de sanctions contre le compte officiel de la Maison-Blanche. En dépit de sa suspension, Donald Trump pourra donc continuer à l’utiliser pour utiliser le réseau social.




Source link