Techno / High-Tech

Google lance Lyra, son codec audio open-source qui soulage la bande passante


Du RAW audio compressé à seulement 3 ko par seconde : c’est la promesse assez incroyable de Lyra, un nouveau codec audio que Google a placé aujourd’hui en open-source. Dans un monde qui s’est rué sur les appels téléphoniques et les conférences, la « facture » de la bande passante prise par le transit de la voix est élevée. Et participe à la congestion des réseaux.

Lyra est un codec en apparence similaire aux autres dans son approche initiale – découpage de petits bouts de 40 ms compressés par l’émetteur et décompressés par le récepteur – mais qui diffère par la méthode. Au lieu de se concentrer sur le traitement du signal pur, Lyra s’appuie sur un décodeur qui utilise un modèle particulier de l’apprentissage machine : le modèle génératif. En gros, le décodeur est plus « intelligent » car entraîné à reconstituer un signal audio de qualité. Sa force pour réduire sa bande passante est qu’il s’appuie sur le terminal de réception pour reconstruire une partie du signal et non sur un surplus de quantité de données à faire transiter.

Selon le blog de Google, la qualité audio serait équivalente à d’autres codecs mais prendrait moins de bande passante. Plutôt que de voir son codec comme la panacée, Google le présente comme un outil idéal pour libérer de la bande passante lors de conditions dégradées (catastrophes de grande ampleur comme les incendies), pour des réseaux avec une forte croissance des usagers sans ajout de nouvelles infrastructures ou pour l’archivage d’une grande quantité de contenu audio vocal.

A découvrir aussi en vidéo :

A découvrir aussi en vidéo :

Développé en C++, Lyra et ses APIs sont disponibles sur le dépôt GitHub que Google consacre au projet.

Source : VentureBeat


Source link