Techno / High-Tech

Le SoC Samsung/AMD arrive au second semestre et cible les PC

Samsung lancera bien un nouveau processeur haut de gamme cette année : c’est ce qu’affirme le quotidien économique sud-coréen Korea Economic Daily qui révèle que la puce est prévue pour le second semestre de cette année. Laissant passer une seconde information capitale qui n’était pour l’heure qu’une rumeur : développé en partenariat avec AMD comme cela a déjà été annoncé, il s’agit avant tout une puce pour PC. 

Quelques mois seulement après avoir lancé son fleuron l’Exynos 2100 que l’on retrouve dans la fournée Galaxy S21, Samsung lancera donc un nouveau fleuron. Une puce dont les performances graphiques promettent d’être un cran au-dessus de ce que peut proposer le monde ARM, AMD étant un spécialiste du genre capable de travailler avec tout le monde (Qualcomm, Microsoft, Sony).

La grande inconnue étant à chercher du côté des cœurs CPU. Car pour aller chercher Apple et son M1, il faudra se lever de bonne heure. Depuis la fermeture de ses bureaux d’Austin (Texas) en 2019, Samsung ne conçoit pas de cœurs « customs » pour ses SoC mais se contente des designs officiels d’ARM. Or, c’est justement en concevant ses cœurs Icestorm et Firestorm aux petits oignons qu’Apple affiche un niveau de performances insolent par rapport à Intel et AMD. Si l’architecture RDNA d’AMD pourrait permettre à Samsung d’éclipser les design Imagination d’Apple sur le plan GPU, des questions se posent sur le CPU. Tout comme celui du marché cible.

Une puce pour les Chromebook ?

Deux facteurs sont à prendre en compte pour comprendre l’arrivée de cette puce chez Samsung. Primo, après avoir retiré ses PC de certains marchés, Samsung fait son retour dans de nombreux pays dont la France. Dans l’Hexagone, le coréen est en train de reconstruire toute sa force locale (marketing, vente, distribution).

La puce de Samsung est-elle adaptée aux PC Windows ? Pas vraiment. Porté uniquement par Qualcomm côté hardware, le destin de Windows on ARM reste incertain. Les fondamentaux du design des Snapdragon 8cx et 8cx Gen2 sont anciens (deux générations de retard en archi CPU). Et Microsoft n’a toujours pas livré la mise à jour permettant aux puces ARM64 d’émuler le code x64. On est loin de la qualité d’exécution d’Apple sur ce plan.

En parallèle, il est un marché qui a le vent en poupe dans lequel Samsung a beaucoup progressé : les Chromebook. Les machines équipées du système d’exploitation de Google pèsent 10% du marché informatique au premier trimestre 2021. Et dans ce marché, Samsung progresse fort avec quasiment 500% de croissance par rapport à l’an dernier (496% pour être précis).

Or, Chrome OS existe depuis le début avec la double architecture en tête, et MediaTek est pour l’heure l’unique fournisseur de puces ARM pour Chromebook – Qualcomm devrait arriver avec ses Snapdragon 8c et 7c. Et les plateformes ARM offrent de meilleures performances avec les applications Android, que Chrome OS intègre depuis quelques années.

A moins d’une énorme surprise – possible – de la part de Samsung et Microsoft, la future puce ARM de Samsung à GPU AMD devrait donc propulser des PC qui fonctionneront sous Chrome OS. Et si le Coréen arrive à faire aussi bien qu’Apple et son M1 en matière d’intégration tout en proposant de belles machines à bon prix, cela pourrait donner encore plus de poids au Chromebook.

SourcesKorea Economic Daily via ArsTechnica, IDC (marché Chromebook)


Source link