Logiciels

on connaît désormais la femme qui se cache derrière la voix d’Alexa

Dans un livre publié aux Etats-Unis, un journaliste révèle le nom de la femme derrière Alexa, l’un des assistants virtuels les plus utilisés au monde.

Vous ne la connaissez pas, mais Nina Rolle a peut-être déjà annoncé la météo de votre ville, joué votre morceau préféré, ou allumé la lumière de votre salon. Du moins si l’un de vos appareils équipés de l’assistant vocal Alexa est réglé en anglais.

Dans un livre paru ce 11 mai et baptisé Amazon Unbound: Jeff Bezos and the Invention of a Global Empire, le journaliste américain Brad Stone révèle le nom de l’interprète de la voix utilisée par défaut par des millions d’appareils connectés Amazon, ou fabriqués par des partenaires.

Nina Rolle, la voix officielle d'Alexa dans sa version anglophone
Nina Rolle, la voix officielle d’Alexa dans sa version anglophone © Ninarolle.com

Une prestation tenue secrète

Comme le révèle le magazine Wired, qui publie les bonnes feuilles de l’ouvrage, Nina Rolle a été choisie en personne par Jeff Bezos, fondateur d’Amazon, après un large casting. Habitante de la ville de Boulder, dans le Colorado, elle travaille en tant qu’actrice vocale dans les publicités de marques comme Honda, Volkswagen ou encore Absolut.

Si son site officiel met en avant une partie de ses clients, aucune mention n’est faite au sujet d’Amazon. Interrogés par Brad Stone, Nina Rolle et l’entreprise n’ont ni confirmé ni démenti les faits. Sur Twitter, cette dernière n’a jamais mentionné son rôle dans le quotidien de millions d’américains, si ce n’est en évoquant sa propre utilisation d’Alexa.

Avec la popularisation des assistants vocaux, notamment par le biais des enceintes connectées, les géants des nouvelles technologies tentent de proposer les voix les plus naturelles et chaleureuses possible.

L’utilisation de voix de femmes par défaut a parfois été jugée sexiste, en raison de clichés liés à des assistantes perçues comme féminines. Afin de mettre fin à toute polémique, Apple a par exemple décidé de ne plus proposer de voix de femme par défaut sur Siri, laissant ses utilisateurs déterminer le genre de leur assistant vocal.


Source link