Logiciels

Pourquoi réparer son smartphone pourrait bientôt devenir plus simple


Le Parlement européen a voté en faveur d’un meilleur droit à la réparation des produits électroniques. La résolution devra également être adoptée par la Commission européenne.

Faire réparer son smartphone ou sa tablette plus rapidement, mais aussi à moindre coût. Le Parlement européen a voté ce 25 novembre une résolution en faveur d’une meilleure réparabilité des produits électroniques.

En France, un étiquetage obligatoire sur l’indice de réparabilité d’appareils électroniques sera rendu obligatoire le 1er janvier. Mais avec sa résolution, le Parlement va plus loin. Très concrètement, les députés demandent à la Commission européenne, qui sera chargée de voter ces mesures, de rendre les réparations de produits électroniques « plus attrayantes, systématiques et peu coûteuses ».

Cela passe notamment par le fait de prévoir des garanties pour les pièces remplacées mais aussi d’améliorer la transparence en matière d’informations sur la réparation et l’entretien des produits. Il s’agira également de renforcer le soutien aux marchés des biens d’occasion et d’adopter des mesures pour mieux « lutter contre les pratiques qui réduisent la durée de vie des produits ».

Un chargeur universel envisagé

« En adoptant ce rapport, le Parlement européen a envoyé un message clair : un étiquetage obligatoire harmonisé indiquant la durabilité et luttant contre l’obsolescence prématurée au niveau de l’Union européenne », a fait savoir le député européen français David Cormand, rapporteur du texte.

Un système de chargeur universel est également envisagé, toujours afin de réduire les déchets électroniques. En janvier, Apple avait signifié son désaccord à propos de cette piste. L’entreprise défend en cela son chargeur Lightning, qui recharge ses iPhone depuis huit ans déjà.

De telles mesures correspondent à de fortes attentes de la part des citoyens européens. Selon un baromètre européen, 79% d’entre eux considèrent que les fabricants devraient faire en sorte de rendre plus facilement accessibles les pièces détachées pour réparer leurs appareils.

Et 77% d’entre eux se disent prêts à faire réparer un écran cassé de smartphone ou un boîtier endommagé, sous réserve que cette réparation s’avère plus intéressante financièrement que d’acheter un appareil neuf.


Source link