Internet

Twitch va supprimer de nombreuses vidéos pour avoir utilisé de la musique illégalement


Twitch a conseillé à ses utilisateurs de supprimer toutes les vidéos dans lesquelles des musiques non libres de droits sont utilisées, après avoir reçu des signalements sur le droit d’auteur. Ce qui en a énervé plus d’un, craignant des perdre des années de travail. La politique de Twitch en la matière n’a pourtant pas changé.

La plateforme de diffusion de vidéo en direct Twitch a annoncé lundi qu’elle avait décidé de supprimer des clips contenant de la musique, après avoir reçu des signalements en masse d’infractions aux règles sur le droit d’auteur, suscitant de vives réactions chez les internautes.

Des utilisateurs de la plateformes ont rapporté dans la foulée qu’ils avaient été informés par Twitch de la suppression de leurs clips (des extraits de vidéos plus longues, mis en ligne par les « streamers »), après des signalements effectués par la Recording Industry Association of America (RIAA), la très puissante organisation américaine des maisons de disques.

Des signalements effectués au nom du Digital Millenium Copyright Act (DMCA), loi américaine contre le piratage des oeuvres en ligne.

Une politique qui existait déjà 

Sur les réseaux sociaux, la plateforme filiale d’Amazon a souligné qu’il ne s’agissait en rien d’un changement de sa politique et rappelé que ses conditions générale d’utilisation interdisaient déjà clairement la diffusion de contenus musicaux, y compris en fond sonore.

Sauf à trois exceptions: les avoir soi-même créés, posséder une licence accordée par les ayants droit, ou utiliser Twitch Sings, un jeu de karaoké gratuit pour lequel la plateforme dispose d’autorisations. Mais jusqu’ici, elle n’avait pas reçu de demandes en masse des ayants droit.

L’affaire a suscité des vagues parmi les internautes, certains utilisateurs de la plateforme craignant de perdre le fruit d’années de « streams », d’autres se plaignant d’avoir été menacés d’être purement et simplement bannis de Twitch, et d’autre encore affirmant qu’ils allaient quitter le service d’Amazon pour son concurrent Mixer.

Le sujet figurait ainsi parmi les plus discutés ce lundi sur les réseaux sociaux, des internautes faisant aussi le parallèle avec Youtube, la plateforme de partage de vidéo de Google, qui bloque automatiquement la publication de vidéos contenant de la musique protégée par le droit d’auteur (tout en mettant à disposition des créateurs de vidéos une banque de morceaux libres de droits).




Source link